L'AÇAÍ, DE LA CUEILLETTE À LA DÉGUSTATION

L’açaí ou « açaizeiro » appartient à la famille des Arécacées. Il s’agit d’un palmier exclusivement sud-américain. Cette espèce de palmier peut mesurer jusqu’à 20 m de hauteur et ses petits fruits (les baies d’açaí) pourpres tirant sur le violet, mesurent 1 à 2 cm de diamètre et sont composés à plus de 90 % par leur noyau. Une fois que la baie est mûre, les cueilleurs grimpent le palmier afin de récupérer les baies précieuses. Ces dernières sont ensuite transportés au petit matin par bateau afin d’être revendues.

Cependant, les baies ne peuvent pas être consommées tout de suite. Il est nécessaire au préalable d’extraire la chair du noyau afin d’obtenir une pulpe épaisse. Pour cela, il faut immerger les baies dans de l’eau durant un temps déterminé afin d’adoucir la pulpe. Ce processus s’appelle:  « o amolecimento ». 

La seconde phase du processus consiste à retirer la pulpe du fruit: « o despolpamento ». Ce processus se réalise  soit à l’aide d’une machine ou de manière traditionnelle, à la main.  De l’eau peut être ajoutée durant cette phase.

Enfin, lorsque la pulpe est détachée de son noyau, on récupère cette dernière sur un tamis. Elle est alors fraiche et peut être consommée.

Fermer le menu